Nullité de la rupture du contrat par le mandant en cas de chiffre d’affaires insuffisant de l’agent

Le 9 juillet 2013, la Cour de cassation a jugé que le seul fait, pour un agent commercial, de ne pas avoir atteint ses objectifs ne constitue pas en soi une faute grave susceptible de pouvoir justifier la rupture des relations entre le mandant et l’agent.

Suite de l’article …

Cass. Com., 9 juillet 2013, N° de pourvoi: 11-23528

Laisser un commentaire