Des moyens et des missions à redéfinir pour les 10 000 conseillers du salarié

Lors d’un licenciement, le salarié est convoqué à un entretien préalable. Seuls les licenciements de dix salariés ou plus pour motif économique sur une période de trente jours ne sont pas soumis à l’obligation d’un entretien préalable. En cas d’absence d’institutions représentatives du personnel, le salarié peut se faire assister soit par une personne de son choix appartenant au personnel de l’entreprise, soit par un conseiller du salarié dont le nom figure dans une liste dressée par l’autorité administrative.

Lien vers l’article sur le site Miroirsocial.com

Une réflexion sur « Des moyens et des missions à redéfinir pour les 10 000 conseillers du salarié »

Laisser un commentaire